Facebook, Google, presse papier ou radio : où faire votre publicité pour avoir de nouveaux clients ?

quel-media-avoir-plus-de-clients

Facebook, Google, presse papier ou radio : où faire votre publicité pour avoir de nouveaux clients ?

Vous êtes perdus entre le digital et la pub traditionnelle ?

Rassurez-vous, vous faites partie de ces nombreux chefs d’entreprises, directeurs marketing ou responsables qui nous contactent chaque mois. La pub traditionnelle (papier – télé – radio) se veut chère mais relativement simple à mettre en place, là où une stratégie digitale est moins onéreuse mais nécessite une configuration complexe. Comment y voir plus clair ? On fait le tour dans cet article.

La pub digitale, vous ramènera-t-elle des nouveaux prospects ?

Vous vous dites probablement qu’étant une agence digitale, on ne va pas vous dire que la pub digitale est à bannir (sans blague ;)). Et pourtant, elle peut être plus contre productive qu’autre chose si elle n’est pas bien pensée. Gardez à l’esprit que cet article est relativement générique, chaque entreprise a ses prospects et futurs clients qui ont des habitudes différentes. Si vous avez un magasin, les réseaux sociaux pourraient être plus pertinents car vous battre contre Zalando ou Amazon sur Google sera difficile. Si vous êtes entrepreneur dans la construction, autant dire que Google sera votre ami car il est plus performant de toucher des gens qui cherchent un constructeur de maison plutôt que des personnes qui ne cherchent rien du tout et qui sont sur Facebook.

taille-audience-facebook-wallonie-bruxelles

Les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, Twitter, LinkedIn

Ils sont bien pour leur énorme audience. En Belgique, plus d’une personne sur deux est sur au moins 1 de ces canaux. Mais ils sont extraordinaires pour leurs possibilités de ciblages infinies. Chaque personne présente sur ces outils renseigne des données : ses hobbys, ce qu’elle aime faire (voyager, le football, la cuisine, …) et tout une autre série d’informations. Pour les entreprises, comme la vôtre, c’est du pain béni : Un magasin de sport peut cibler des joueurs de football, une agence de voyage peut cibler des personnes qui aiment voyager et un restaurateur peut cibler des personnes qui n’aiment pas cuisiner et qui vont souvent manger au resto. Le tout, dans des zones géographiques très précises à partir de… 5€ par jour, 2 espresso en brasserie.

Là où les réseaux sociaux peuvent être contre-productifs, c’est quand vous ne vous en occupez pas : pas de mise à jour régulière, pas de réponses aux avis tantôt positifs tantôt négatifs, pas de réponse aux messages. Dans un monde où chacun contactera plus facilement une entreprise via un message privé sur Messenger ou WhatsApp, il faut s’adapter et prévoir une personne ressource qui saura assurer une présence.

Les moteurs de recherche : Google, Bing, …

Le site internet le plus visité au monde : Google. Et oui, la moindre question que se posera votre prospect se retrouvera rapidement sur Google, qui saura y donner réponse en quelques secondes. Autant dire que l’outil est incroyable pour son degré de précision. Vous pouvez cibler des personnes qui tapent des mots-clés précis, ne pas cibler certaines personnes tapant des mots-clés spécifiques. Ensuite, vous pouvez cibler des zones géographiques précises, des langues, on s’arrête là car une formation Google peut durer des semaines.

De nouveau, l’outil peut vous faire perdre des clients : Si votre site n’est pas bien configuré, sécurisé, si vos paramètres de référencement ne sont pas à jour, vous serez tout simplement invisible… ce qui serait une aubaine pour vos concurrents. De nouveau, la stratégie est primordiale pour éviter les mauvaises surprises. On précisera que 2 types de visibilité sont possibles : le SEO qui affiche votre site selon des critères de Google ou Bing très spécifiques et le SEA qui place votre site en première position quand les gens font des recherches précises. Les 2 sont complémentaires et doivent être vus dans une stratégie d’ensemble.

Newsletter email, SMS, …

On les aime ou on les déteste. Pardon, je dirais plutôt qu’on les aime quand ils nous apportent des contenus qui nous intéressent vraiment. Je repense à ce client amateur de gin qui me disait « Bon dieu Guillaume, trouve moi une solution pour arrêter de recevoir ces SMS et ces emails de ce restaurant de pizza pas loin de chez moi je suis inondé, comment est-ce possible? ». Je lui ai simplement répondu « Ok, manger des pizza ne t’intéresse qu’une fois au bout d’une lune. Mais si tu recevais des informations sur des Gin : nouveautés, promotions, dégustations, là je suis sûr que tu adorerais! ». Il m’a répondu un très classique « Ben oui ». Je transpose la situation à votre business : si une réelle stratégie est pensée derrière ces emails ou sms, vos prospects seront RAVIS de les recevoir. Si à l’inverse, vous matraquez en voulant toucher tout le monde et n’importe qui, ne vous étonnez pas de retour trop faible…

sms-marketing-pub-sms

Conclusion sur la publicité digitale

J’en parlais dans mon précédent article qui parlait de la pub digitale vs traditionnelle. Bien pensée, adaptée chaque semestre (car tout évolue très vite), bien suivie, elle est à coup sûr votre plus fidèle alliée pour obtenir de nouveaux prospects et clients. D’autant plus que tout peut être analysé dans des outils comme Google Analytics vous permettant de voir, au mois par mois, combien de personnes vous ont appelé – envoyé un email – envoyé un formulaire de demande, aucun doute que le retour sur investissement saura être optimisé.

La pub traditionnelle, vous ramènera-t-elle des nouveaux prospects ?

Est-ce que l’agence Localisy va casser le papier, la radio ou la télé avec une objectivité au niveau 0 ? ET NON ! Ici plus que dans le digital, l’importance de connaitre vos prospects est primordiale sinon c’est budget publicitaire à la poubelle ASSURÉ !

Le toute-boite, que par son nom

Le toute-boite est sans doute le canal que j’apprécie le moins. Son nom me semble tellement faussé… surtout quand on sait à quel point ce qui arrive dans notre boite fini en papier pour éplucher les pommes de terre ou dans la poubelle à carton directement. Je trouve extrêmement réducteur de ne pouvoir cibler des personnes que par leur adresse : un prospect 1km plus loin ne mérite-t-il pas de connaitre vos actions lui aussi ? Le voisin de la personne à qui vous avez envoyé un courrier est-il forcément inintéressé par vos publicités ? Le toute-boite, pour moi, est un toute-poubelle car il y fini dans la majorité du temps. Il coûte horriblement cher : entre le graphiste qui réalise le visuel, l’envois postal hors de prix et surtout le retour que vous ne pouvez absolument pas quantifier (qui a ouvert le papier – qui s’y est intéressé – qui l’a mis à la poubelle – qui est venu chez moi grâce à ça) et me semble totalement has been.

pub-papier-boite-lettre

La presse papier ou revue

Pourquoi pas ! Dire que le papier est mort est faux, les médias papiers font la même chose en digital maintenant donc la presse papier peut devenir de la presse digitale. Si vous connaissez suffisamment vos prospects, vous savez si ils lisent des revues spécialisées, des journaux généraux, … donc foncez ! Si votre cible est un peu plus dans la beauté de l’âge (je dirais à partir de 55 ans), il est prouvé qu’il a des habitudes plus « papiers » que les autres, donc pourquoi pas les cibler ?

Pensez à l’importance de votre visuel et surtout RENVOYEZ VERS PLUS D’EXPLICATIONS SUR VOTRE SITE. Combien de fois est-ce que je ne vois pas des pubs où l’entreprise a essayé de mettre toutes les infos possibles et inimaginables. C’est inutile, le rôle de votre encart est d’interpeller via une remise, une nouveauté ou un contenu réellement intéressant. Pas de refaire l’historique de vos promotions depuis que vous existez.

L’amie radio

La radio est le média traditionnel que je préfère car, contrairement au papier, impossible de passer à côté. Vous êtes dans les bouchons (vivement qu’ils améliorent la mobilité en Belgique d’ailleurs), la pub radio passe, impossible d’y échapper (sauf si vous avez mis Spotify mais si vous écoutez une quelconque fréquence vous y êtes d’office confronté). Les possibilités sont nombreuses : 10, 20 ou 30 secondes, répétition après de 10 ou 15 secondes, passages aux bonnes heures (matin et soir, quand les gens sont dans leur voiture), c’est vraiment intéressant. Par contre, elle n’est pour moi pertinente que si on cible la masse. Par exemple l’assureur qui cible tout le monde de n’importe quel âge, je valide. L’entreprise de construction qui annonce ses portes ouvertes tel jour à telle heure, beaucoup moins. Combien de personnes sur 100 écoutent la radio et veulent construire leur maison ? Et combien de personnes sur 100 trouvent qu’elles paient leurs assurances trop chères et voudraient un meilleur tarif ?

La radio s’inscrit dans votre stratégie de communication si votre budget est supérieur à 15 000€ l’année (comptez entre 1500 à 2500€ pour 1 semaine de diffusion à fréquence intéressante sur les radios les plus écoutées). Ça fait cher la seconde tout de même donc ne mettez pas la priorité sur ce canal si votre budget est limité.

La télévision (on la regarde encore ?)

La pub télé, je suis nettement moins optimiste sur les performances. Les gens sont connectés à leur téléphone en permanence, on le regarde à la moindre pub télé. En plus, elle est aujourd’hui envahie de plateforme de streaming comme NETFLIX et ses concurrents qui arrivent. Parlons maintenant des coûts : exorbitants en fonction des heures de passage et de l’affluence. Si vous n’êtes pas une marque ou une entreprise avec un budget marketing annuel à au moins 6 chiffres : oubliez. Et si vous l’êtes, pensez à bien vérifier vos KPIs.

pub-télé-marketing

Conclusion sur la publicité traditionnelle

Certains canaux sont pour moi à totalement exclure, d’autres peuvent être réellement performants en fonction du type de personnes que vous ciblez. Par contre, je leur reproche à tous une grande difficulté de tracer le retour sur investissement, et des coûts trop vite onéreux. Après tout, derrière, la question de la rentabilité se pose.

Et vous, quels canaux préférez-vous ?

Share this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *